Home / Chroniques / Thomas Lombard : une transformation… réussie !

Thomas Lombard : une transformation… réussie !

photoL’autobiographie est un art difficile. Elle se résume la plupart du temps à une mise à nu, qui peut dans certains cas, rapidement tourner au nombrilisme complaisant, et donc… un peu en rond. Un comble quand il s’agit de ballon ovale.

Bien loin de le faire, celle de Thomas Lombard transcende le genre.
Les « transformations » qu’il évoque dans les 189 pages (bien écrites) de la sienne, vont bien au-delà de celles rencontrées au cours de sa carrière de rugbyman. Elles s’inscrivent en effet dans le cadre d’une réflexion posée et mesurée sur celles qu’a connues le rugby depuis que ce dernier est passé pro.

Si la première partie de son livre relate les principaux moments de sa carrière de joueur, du club du Chesnay au Racing Métro 92 (en passant par le Racing Club de France, le Stade Français et Worcester, et bien entendu, le XV de France), la seconde s’intéresse en effet à l’évolution du rugby, que ce soit sur le plan de celle du jeu, des joueurs, des clubs, du public, de son traitement par les médias, et des pays qui le pratiquent, dans l’hémisphère nord et sud.

L’étude qu’il a réalisée auprès de 30 joueurs du Top 14 pour recueillir leur opinion sur leur sport et leur championnat (évolution du jeu, arbitrage, entraînements et reconversion professionnelle), et qui ponctue son livre, mérite le détour (même si j’aurais aimé que le nombre de joueurs qui y ont répondu soit plus élevé) et nous éclaire sur la manière dont le rugby est vécu par ses protagonistes, de « l’intérieur ».

Si Thomas pose un constat éclairé, sans concessions (mais avec une certaine délicatesse), et éclairant sur le « rugby moderne », il nous emmène plus loin en proposant des solutions constructives et dotées de bon sens pour résoudre, notamment (liste évidemment non exhaustive), les cadences infernales auxquelles les joueurs du Top 14 sont soumis, les problèmes récurrents de reconversion professionnelle, les fameux doublons et les intérêts divergents qui divisent tant les clubs et la FFR.  Il propose, entre autres solutions, « un système de partage du salaire versé aux joueurs internationaux, entre le club et la fédération » ou encore de s’inspirer du modèle anglais pour réorganiser notre championnat et permettre aux JIFF d’éclore sur le terrain : « pour le rugby, les anglais ont retenu la leçon (du championnat anglais de football) et le championnat d’Angleterre actuel abrite plus de 60 % de joueurs sélectionnables en équipe nationale. S’inspirer de cet exemple me paraît indispensable, non seulement pour donner du sens à notre formation, mais aussi pour que le XV de France ne soit pas le grand perdant de l’hospitalité des clubs français à l’égard des joueurs étrangers. » Son expérience à Worcester lui a également fait acquérir la conviction de l’importance d’un développement, en France, et à l’anglo-saxonne, du sport et du rugby à l’école.

« Je sais qu’avec eux je suis beaucoup plus fort ! »
A la lecture de ces « transformations », on réalise à quel point Thomas Lombard n’a pas oublié d’où il vient et comment il est arrivé au plus haut niveau. Son regard, empreint d’humanité et d’humilité, nous rappelle à quel point ce sport (« ce mélange de peur et d’excitation qui vous traverse juste avant l’affrontement ») est fondé sur le collectif et des valeurs qui ont formé des générations non seulement de rugbymen mais aussi et surtout d’hommes.

A lire : Thomas Lombard, « Transformations. Une vie de rugby » (Editions de la Martinière)

 

 

 

 

About Sophie Surrullo

Fille et petite-fille de rugbymen, j'ai été élevée au bord des terrains et à la passion de la balle ovale. Je suis l'auteure du livre "Entre les lignes, le rugby pro est-il en train de perdre son âme ?" (Editions du Rocher, 2013) & co-auteure de "France-Angleterre, une guerre ovale de 100 ans" (Glénat, 2014). Si j'apprécie tous les rugbys, j'avoue avoir un petit faible pour le rugby féminin.

Check Also

Une cuillère entre les poteaux !

Cuillère, fourchette, cocotte…, ustensiles culinaires bien pratiques, qui sont aussi des termes du jargon rugbystique. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *